Les bases de Tkinter

Créer une interface graphique avec Tkinter et Python 3

Cet article montre comment créer des IHM pour Python 3 avec la boite à outils graphique de base, Tkinter.

1 commentaire Donner une note à l'article (5)

Article lu   fois.

L'auteur

Profil ProSite personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Introduction

Tkinter est une boite à outils pour faire des interfaces graphiques en Python. Elle repose sur un autre langage de script, le Tcl (Tool Command Language) en utilisant la bibliothèque Tk de ce langage. Tkinter est l'abréviation de « Tk interface ».
Tkinter s'installe sous Windows lors de l'installation de Python. Sous Linux, on peut vérifier son installation avec la commande :

 
Sélectionnez
1.
python3 -m tkinter

Si vous avez un message d'erreur qui s'affiche, vous pouvez installer Tkinter avec la ligne de commande suivante.

Pour un système basé sur Debian :

 
Sélectionnez
1.
apt-get install python3-tk

Pour un système basé sur Red Hat :

 
Sélectionnez
1.
yum install python3-tkinter

II. Concepts de base

Le fonctionnement est le suivant : on dispose de plusieurs éléments graphiques appelés « widgets », certains widgets sont destinés à en contenir d'autres, c'est notamment le cas des fenêtres. La règle étant que tout widget doit être contenu dans un autre, excepté un widget spécial, qui est la fenêtre racine.

Pour créer une interface graphique avec Tkinter, il y a deux choses à faire : créer une fenêtre racine et lancer la boucle principale via la méthode mainloop(). L'appel à cette méthode bloque l'exécution de l'appelant. Tkinter est alors à l'écoute des événements provenant de l'utilisateur, tels que des clics de souris.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
from tkinter import Tk
root = Tk() # Création de la fenêtre racine
root.mainloop() # Lancement de la boucle principale

Une fenêtre avec le titre « tk » s'affiche.

Image non disponible

Lorsqu'on ajoute des widgets, il faut d'abord créer le widget, puis le positionner en utilisant un gestionnaire de position.

Tous les widgets prennent en premier paramètre le widget dans lequel ils seront contenus.

Les widgets ont en commun de nombreux attributs, que l'on pourra paramétrer comme ceci lors de leur construction :

 
Sélectionnez
1.
un_widget = UnWidget(widget_parent, un_parametre='une_valeur')

On peut également paramétrer un widget après sa création en utilisant la méthode configure() ou son alias config() :

 
Sélectionnez
1.
un_widget.config(un_parametre='une_valeur')

Pour récupérer la valeur d'un paramètre d'un widget, on utilisera la méthode cget() :

 
Sélectionnez
1.
un_widget.cget('un_parametre')

Une autre façon pour lire ou changer l'attribut d'un widget est d'utiliser __getitem__ :

 
Sélectionnez
1.
2.
un_widget['un_parametre'] # accéder à un attribut
un_widget['un_parametre'] = 'une_valeur' # Modifier un attribut.

Ainsi pour créer un Label avec le texte « Hello », on va faire ceci :

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
from tkinter import Tk, Label
root = Tk() # Création de la fenêtre racine
label = Label(root, text='Hello')
root.mainloop() # Lancement de la boucle principale

Lorsqu'on exécute notre code, notre label ne s'affiche pas, comme indiqué au début de ce chapitre, il faut positionner notre label après l'avoir créé.

Image non disponible

Pour positionner un widget, Tkinter propose trois gestionnaires de position. Chacun permet de placer les widgets avec une philosophie différente.

Gestionnaire de position

Description

pack

Le conteneur est coupé en deux zones. L'une de ces zones sera la zone occupée par le widget et l'autre la zone libre. La zone libre sera de nouveau coupée en deux au positionnement du prochain widget.

place

Positionne le widget au pixel près. Ce gestionnaire est difficile à utiliser dans la pratique.

grid

Découpe le conteneur en grille et place le widget dans une cellule de cette grille.

Pour placer un widget, il faut appeler les méthodes pack(), place() ou grid() du widget. Dans ce cours, nous verrons seulement le gestionnaire de position grid.

Pour reprendre notre exemple précédent, on va utiliser grid(), sans aucun paramètre, Tkinter se débrouillera pour placer le widget au mieux.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
from tkinter import Tk, Label
root = Tk() # Création de la fenêtre racine
label = Label(root, text='Hello')
label.grid()
root.mainloop() # Lancement de la boucle principale
Image non disponible

On va aller un peu plus loin en créant deux labels « hello » et « world », puis on va placer chacun d'eux dans une cellule via la méthode grid() en spécifiant dans quelle colonne et quelle ligne le placer via les paramètres row et column.

Image non disponible

Voici un exemple dans lequel « hello » est affiché dans la colonne 0 et la ligne 0 et « world » dans la colonne 1 et la ligne 0.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
from tkinter import Label, Tk
root = Tk()
lab1 = Label(root, text='hello')
lab2 = Label(root, text='world')
lab1.grid(column=0, row=0)
lab2.grid(column=1, row=0)
root.mainloop()

Si l'on souhaite afficher « hello » et « world » l'un en dessous de l'autre, on pourra faire ceci :

 
Sélectionnez
1.
2.
lab1.grid(column=0, row=0)
lab2.grid(column=0, row=1)
Image non disponible

III. Les widgets disponibles dans Tkinter

Tkinter propose une dizaine de widgets, ceux-ci peuvent prendre en paramètre les options suivantes :

Options standard

Description

foreground

La couleur du texte du widget.

activeforeground

La couleur du texte lorsque le curseur est sur le widget.

background

Couleur de fond.

activebackground

Couleur de fond lorsque le curseur est sur le widget (valable uniquement pour les widgets cliquables).

padx

Marge horizontale entre les bords du widget et son contenu.

pady

Marge verticale entre les bords du widget et son contenu.

width

Largeur du widget en taille de police.

height

Hauteur du widget en taille de police.

III-A. Le Label

Image non disponible

Comme vu dans l'introduction, il sert à afficher du texte, voici comment faire un label qui affiche « Ceci est un Label » :

 
Sélectionnez
1.
label = Label(widget_parent, text='Ceci est un Label')

Comme la majorité des widgets, on peut changer sa couleur en utilisant les options standards foreground et background, ou lui ajouter des marges avec padx et pady.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
from tkinter import Tk, Label
root = Tk()
label = Label(root, text="Hello", foreground="#892222",
              background="#FFAAAA", padx="10", pady="4")
label.grid()
root.mainloop()
root.mainloop()
Image non disponible

III-B. Les Boutons (Button)

Image non disponible

Le widget button prend en paramètre un texte à afficher et une fonction à exécuter.

La fonction à exécuter ne prend pas de paramètre. Si vous souhaitez utiliser une fonction déjà écrite, mais qui prend des paramètres, vous pouvez l'encapsuler avec partial comme ceci :

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
from functools import partial

def foo(a, b):
 print(a, b)

foo_1 = partial(foo, 3, 4) # Crée une copie de foo avec a=3 et b=4
foo_1() # Affiche 3, 4
foo_2 = partial(foo, b=3, a=4)
foo_2() # Affiche 4, 3

C'est ce que l'on appelle de la curryfication. Il existe également d'autres solutions :

L'exemple ci-dessous crée un bouton qui va exécuter la fonction update_label() en ayant préinitialisé les paramètres « label » et « text » grâce à partial. La fonction update_label() prend simplement un widget Label et remplace le texte de celui-ci par le texte fourni.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
from functools import partial
from tkinter import *

def update_label(label, text):
    """
    Modifie le texte d'un label.
    """
    label.config(text=texte)

root = Tk()
label = Label(root, text='')
button = Button(root, text='clic', command=partial(update_label, label, text='Merci'))

label.grid(column=0, row=0)
button.grid(column=0, row=1)
root.mainloop()

III-C. Les champs de saisie (Entry)

Image non disponible

Ce widget sert à recueillir la saisie d'un utilisateur. Il prend en paramètre un objet de type StringVar qui va servir à récupérer le texte de la saisie. Si la StringVar est mise à jour, le champ de saisie est également modifié.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
from tkinter import Tk, StringVar, Label, Entry, Button
from functools import partial

def update_label(label, stringvar):
    """
    Met à jour le texte d'un label en utilisant une StringVar.
    """
    text = stringvar.get()
    label.config(text=text)
    stringvar.set('merci')

root = Tk()
text = StringVar(root)
label = Label(root, text='')
entry_name = Entry(root, textvariable=text)
button = Button(root, text='clic', 
                command=partial(update_label, label, text))

label.grid(column=0, row=0)
entry_name.grid(column=0, row=1)
button.grid(column=0, row=2)

root.mainloop()

III-D. Les widgets checkbutton

Image non disponible

Les widgets de type Checkbutton sont des cases que coche l'utilisateur. Pour connaître et modifier l'état du Checkbutton on utilise un objet BooleanVar. Cet objet est semblable à l'objet StringVar utilisé pour le widget Entry.

Tout comme les Button, les Checkbutton peuvent également prendre une fonction à exécuter via le paramètre command. La fonction est exécutée dès que la case est cochée ou décochée.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
from tkinter import Tk, BooleanVar, Label, Checkbutton
from functools import partial

def update_label(label, var):
    """
    Met à jour le texte d'un label en utilisant un BooleanVar.
    """
    text = var.get()
    label.config(text=str(text))

root = Tk()
is_checked = BooleanVar(root, '1')
label = Label(root, text=str(is_checked.get()))
checkbox = Checkbutton(root, variable=is_checked, 
                       command=partial(update_label, label,
                                       is_checked))

label.grid(row=0, column=0)
checkbox.grid(row=1, column=0)
root.mainloop()

Vous remarquerez que le BooleanVar est initialisé avec la chaîne de caractères « 1 ». Si vous initialisez un BooleanVar avec un entier ou un booléen, appeler get() sur le BooleanVar retournera un entier.
BooleanVar(root, True).get() → 1
BooleanVar(root, '1').get() → True

On peut également définir une autre valeur que True ou False si la case est cochée ou décochée en utilisant les options onvalue et offvalue. Par défaut leurs valeurs sont 0 et 1. Dans l'exemple ci-dessous, on va utiliser un StringVar à la place du BoolVar, en spécifiant onvalue à « red » et offvalue à « white », la StringVar aura la valeur « red » si la case est cochée sinon « white ».

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
from tkinter import Tk, StringVar, Label, Checkbutton
from functools import partial

def update_label(label, var):
    """
    Met à jour le texte d'un label en utilisant un BooleanVar.
    """
    text = var.get()
    label.config(text=text)


root = Tk()
is_red = StringVar(root, 'red')
label = Label(root, text=is_red.get())
checkbox = Checkbutton(root, variable=is_red, onvalue='red', offvalue='white', command=partial(update_label, label, is_red))

label.grid(row=0, column=0)
checkbox.grid(row=1, column=0)
root.mainloop()

Notez que l'on peut également utiliser un IntVar et des entiers pour onvalue et offvalue.

III-E. Les widgets Radiobutton

Image non disponible

Ils sont utilisés pour proposer plusieurs choix parmi lesquels l'utilisateur en choisira un seul.

Comme les Checkbutton, ils ont un paramètre command et un paramètre variable, mais il faudra utiliser le paramètre value pour spécifier la valeur à mettre dans la variable.

Dans l'exemple ci-dessous, on va créer trois Radiobutton à partir d'une liste de couleurs, en fonction du bouton radio coché, la couleur du texte d'un label change.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
27.
28.
29.
from tkinter import Tk, StringVar, Label, Radiobutton
from functools import partial

def update_label(label, var):
    """
    Met à jour le texte de label en fonction de var.
    """
    text = var.get()
    label.config(text='color :' + text)


root = Tk()
choice = ['red', 'green', 'blue']
color = StringVar(root, 'red')
label_color = Label(root, text='color :' + color.get())

for i, value in enumerate(choice, 1):
    label = Label(root, text=value)
    radiobutton = Radiobutton(root, variable=color, value=value,
                              command=partial(update_label, 
                                              label_color, 
                                              color))

    label.grid(row=i, column=0)
    radiobutton.grid(row=i, column=1)


label_color.grid(row=0, column=0)
root.mainloop()

III-F. La Spinbox

Image non disponible

C'est un champ avec deux petits boutons pour faire défiler les différentes valeurs proposées.

Elle s'utilise avec des nombres. On définit la plus petite valeur avec le paramètre from_ et la plus grande valeur avec le paramètre to. On peut également spécifier le pas avec lequel la valeur sera incrémentée ou décrémentée. Comme ce widget hérite d'Entry, vous pouvez lui spécifier une variable via le paramètre textvariable. Comme les valeurs sont des nombres flottants, il faut utiliser une DoubleVar.

La Spinbox peut également prendre une fonction à exécuter à chaque clic sur les boutons via le paramètre command.

Lorsqu'on utilise la méthode cget() avec le widget Spinbox pour récupérer la valeur du paramètre from_, il faut faire un cget('from') et non cget('from_').

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
from tkinter import Tk, DoubleVar, Label, Spinbox
from functools import partial

def update_label(spinbox, label, var):
    """
    Écrit 'min' ou 'max' dans label en fonction de la valeur
    du textvariable de spinbox
    """
    value = var.get()
    if value == spinbox.cget('from'):
        label.config(text='Min')
    elif value == spinbox.cget('to'):
        label.config(text='Max')

root = Tk()
value = DoubleVar(root)
label = Label(text=4)
spinbox = Spinbox(root, textvariable=value, from_=4, to=8, increment=0.5)
spinbox.config(command=partial(update_label, spinbox, label, value))

spinbox.grid(row=0, column=0)
label.grid(row=1, column=0)

root.mainloop()

La Spinbox ne s'utilise pas obligatoirement avec des nombres. Dans ce cas-là, il faut utiliser le paramètre values à la place des paramètres from_ to et increment.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
root = Tk()
spinbox = Spinbox(root, values=['A', 'B', 'C'])
spinbox.grid() 
root.mainloop()

III-G. Le widget Listbox

Image non disponible

Une liste dans laquelle l'utilisateur peut faire un ou plusieurs choix.

Les différentes manières de choisir les valeurs dans la Listbox sont : single, browse, multiple, ou extended.

Pour remplir la liste avec des valeurs, il faut utiliser la méthode insert(). Cette méthode prend en premier paramètre l'endroit où l'on souhaite insérer l'élément, puis le ou les éléments à insérer. Une autre façon de faire est d'instancier la Listbox avec un objet variable qui contient un tuple.

Option de sélection

Description

single

Un clic.

browse

Possibilité de déplacer la souris avec le clic enfoncé.

multiple

Plusieurs éléments sélectionnables et désélectionnables par un clic.

extended

browse avec la possibilité de prendre plusieurs éléments.

Pour savoir quelles valeurs sont sélectionnées dans la Listbox, il faut appeler la méthode curselection() qui retourne la liste des positions des éléments sélectionnés.

L'exemple ci-dessous affiche les éléments sélectionnés dans la Listbox lorsqu'on clique sur le bouton.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
from tkinter import *
from functools import partial

def show_selection(label, choices, listbox):
    choices = choices.get()
    text = ""
    for index in listbox.curselection():
        text += choices[index] + " "

    label.config(text=text)

root = Tk()
choices = Variable(root, ('P2R-866', 'PJ2-445', 'P3X-974'))
listbox = Listbox(root, listvariable=choices, selectmode="multiple")
listbox.insert('end', 'P3X-972', 'P3X-888')
label = Label(root, text='')
button = Button(root, text='Ok', command=partial(show_selection, label, choices, listbox))

listbox.grid(row=0, column=0)
button.grid(row=1, column=0)
label.grid(row=2, column=0)
root.mainloop()

Vous avez peut-être remarqué que, dans la fonction show_selection(), on aurait pu récupérer la variable choices à partir de la Listbox plutôt que de la faire passer en paramètre. Il faut cependant savoir que récupérer une variable à partir d'un widget retourne le nom de la variable et non la variable elle-même. Tkinter permet cependant de récupérer le contenu d'une variable à partir de son nom avec la méthode getvar().

 
Sélectionnez
1.
Valeur = ma_listbox.getvar(ma_listbox.cget('listvariable'))

On peut également récupérer un objet variable de la façon suivante :

 
Sélectionnez
1.
Variable = Variable(name=ma_listbox.cget('listvariable'))

III-H. Le widget Scale

Image non disponible

Ce widget est une barre le long de laquelle on déplace un curseur pour sélectionner une valeur. Le besoin auquel répond le Scale est semblable à une Spinbox, mais l'aspect visuel est différent. Comme pour la Spinbox, vous pouvez indiquer la valeur min et max avec les paramètres from_ et to.

Le paramètre showvalue permet d'afficher ou non la valeur sélectionnée par le curseur.

Vous pouvez également afficher des marques à intervalle régulier grâce au paramètre tickinterval. L'orientation de la barre est définie par le paramètre orient qui peut prendre pour valeur h pour horizontal ou v pour vertical. Un label peut également être défini.

Comme beaucoup d'autres widgets, le Scale peut prendre une fonction à exécuter à chaque changement de valeur via le paramètre command.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
from tkinter import IntVar, Tk, Scale, Entry

root = Tk()
value = IntVar(root)
scale = Scale(root, from_=4, to=16, showvalue=True, label='degres',
variable=value, tickinterval=4, orient='h')
entry = Entry(root, textvariable=value)

scale.grid(row=0, column=0)
entry.grid(row=0, column=1)

root.mainloop()

IV. Les conteneurs

Les conteneurs sont des widgets destinés à contenir d'autres widgets. Dans un premier temps, nous allons voir plus en détail un widget que l'on a déjà utilisé, la fenêtre.

IV-A. Les fenêtres (Toplevel)

Image non disponible

Les fenêtres, et plus particulièrement la fenêtre racine, sont la base d'une application Tkinter.
Elles ont plusieurs méthodes qui sont héritées de wm (Windows Manager) et qui permettent de les personnaliser.

Méthode

Description

title

Cette méthode change le titre de la fenêtre.

resizable

Autorise le redimensionnement de la fenêtre horizontalement et verticalement grâce à deux booléens passés en paramètre.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
from tkinter import Tk
root = Tk() # Création de la fenêtre racine
root.title('Ma première fenêtre tkinter') # Ajout d'un titre
root.resizable(True, False) # autoriser le redimensionnement vertical.
root.mainloop() # Lancement de la boucle principale
Image non disponible

La méthode geometry() permet d'indiquer la taille et le positionnement de la fenêtre. Elle prend en paramètre une chaîne de caractères au format :

{taille_horizontale}x{taille_verticale}

qui peut être suivie de :

+{position_a_partir_du_bord_gauche}+{position_a_partir_du_haut}

En remplaçant les « + » par des « - » on indique la positon à partir du bord droit et du bas.

Exemple d'une fenêtre longue de 400 px et haute de 300 px, placée à 10 px du bord droit et 100 px du haut.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
from tkinter import Tk
root = Tk() # Création de la fenêtre racine
root.geometry("400x300-10+100")
root.mainloop() # Lancement de la boucle principale

Si l'on veut créer une deuxième fenêtre, il faut le faire en utilisant le widget TopLevel. Cette deuxième fenêtre peut être transitoire à la fenêtre parent. Cela signifie qu'elle restera toujours devant la fenêtre parent, même si la fenêtre parent reprend le focus. De plus une réduction de la fenêtre parent réduit également la fenêtre transitoire.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
from tkinter import Tk
root = Tk()
root.title('root')
root.geometry('200x200+0+0')
top = Toplevel(root)
top.title('top')
top.geometry('150x150-0+0')
top.transient(root)
root.mainloop()
Image non disponible

IV-B. le widget Frame

Une Frame va servir à regrouper plusieurs widgets entre eux. Cela peut simplifier leur placement par la suite.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
from tkinter import Tk, Label, Frame

root = Tk()
f1 = Frame(root, bd=1, relief='solid')
Label(f1, text='je suis dans F1').grid(row=0, column=0)
Label(f1, text='moi aussi dans F1').grid(row=0, column=1)

f1.grid(row=0, column=0)
Label(root, text='je suis dans root').grid(row=1, column=0)
Label(root, text='moi aussi dans root').grid(row=2, column=0)

root.mainloop()
Image non disponible

IV-C. LabelFrame

LabelFrame est une frame avec un label en titre.

On peut choisir la position du titre avec le paramètre labelanchor qui prend en paramètres les points cardinaux : nw, n, ne, e, se, s, sw, w.

IV-D. le widget PanedWindow

Image non disponible

Le PanedWindow et un conteneur qui permet de partager le même espace visuel entre plusieurs conteneurs appelés pane. On viendra ensuite ajouter des widgets aux pane avec la méthode add(). Le PanedWindow peut prendre plusieurs options : showhandle affiche une poignée s'il est à True, la taille de la poignée peut être définie via l'option handlesize et handlepad permet de définir à quelle distance du bord mettre la poignée.

L'option sashwidth indique la taille du séparateur et sashrelief permet de définir son style de relief. Cette option peut prendre les valeurs flat, groove, raised, ridge, solid, ou sunken. On peut également définir l'espace entre le séparateur et le contenu via l'option sashpad.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
from tkinter import Tk, PanedWindow, Label
root = Tk()
root.title('Hello')
paned = PanedWindow(root, handlesize=4, showhandle=True, sashrelief='sunken')
l1 = Label(paned, text='gauche', height=100, background="white")
l2 = Label(paned, text='droite', height=100, background="white")
paned.add(l1, height=100, sticky="ew")
paned.add(l2, height=100, sticky="ew")
paned.grid(sticky="ew", row=1, column=1)
root.grid_columnconfigure(1, weight=1)
root.mainloop()

V. Un peu plus loin avec grid()

On a juste vu les deux paramètres de base de grid() qui sont column et row, mais grid() est beaucoup plus souple que ça ; on peut par exemple demander à une cellule de s'étendre horizontalement avec columnspan ou verticalement avec rowspan.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
root = Tk()
Label(root, text='l1', bg='white').grid(row=0, column=0, columnspan=2)
Label(root, text='l2', bg='red').grid(row=1, column=0)
Label(root, text='l3', bg='green').grid(row=1, column=1)
root.mainloop()

Dans l'exemple ci-dessus, l1 s'étend de l2 à l3

À partir d'un widget, on peut savoir de quelle façon il a été mis dans la grille avec la fonction grid_info() qui retourne un dictionnaire avec les paramètres utilisés lors de l'appel à la méthode grid().

Centrer le widget dans une cellule ou l'étendre avec l'option sticky : Il peut arriver qu'un widget ne prenne pas toute la place de la cellule, dans ce cas-là vous pouvez indiquer où il doit se placer en donnant une combinaison de points cardinaux avec sticky.

Cet exemple va vous permettre de tester comment agit le paramètre sticky sur le widget :

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
26.
27.
28.
29.
30.
31.
32.
33.
34.
35.
36.
37.
38.
39.
40.
41.
42.
43.
from tkinter import *
from functools import partial

# Dessiner une mosaïque de 3 * 3 labels.
# Tous les labels sont blancs sauf celui au centre qui est rouge.
# Le label rouge à une taille de 1 sur 1 mais les labels sur ses 
# côtés ont une taille de 3 ce qui fait que le label rouge ne prend
# pas toute la place de sa cellule.
root = Tk()
Label(root, height=1, width=1, bg='white').grid(row=0, column=0)
Label(root, height=1, width=3, bg='white').grid(row=0, column=1)
Label(root, height=1, width=1, bg='white').grid(row=0, column=2)
Label(root, height=3, width=1, bg='white').grid(row=1, column=0)
label = Label(root, height=1, width=1, bg='red')
label.grid(row=1, column=1)
Label(root, height=3, width=1, bg='white').grid(row=1, column=2)
Label(root, height=1, width=1, bg='white').grid(row=2, column=0)
Label(root, height=1, width=3, bg='white').grid(row=2, column=1)
Label(root, height=1, width=1, bg='white').grid(row=2, column=2)

def update_sticky_option(label, coord, is_checked):
    '''
    Modifier le paramètre sticky d'un widget.
    '''
    sticky = label.grid_info()['sticky']
    if is_checked.get():
        sticky += coord
    else:
        sticky = sticky.replace(coord, '')
    label.grid_configure(sticky=sticky)

# Créer 4 Checkbox pour pousser les valeurs 'n', 's', 'e', et 'w'.
# au paramètre sticky du label.
for i, coord in enumerate('nsew', 3):
    is_checked = BooleanVar(root)

    Label(root, text=coord).grid(row=i, column=0)
    Checkbutton(root, variable=is_checked,news
                command=partial(update_sticky_option,
                                label, coord,
                                is_checked)).grid(row=i, column=1)

root.mainloop()

On peut également ajouter des marges horizontales avec l'option padx et verticales avec pady.

VI. Les événements

Il est possible de récupérer des événements, comme la frappe d'une touche ou un clic de souris pour effectuer un traitement spécial. Pour qu'un widget puisse traiter les événements, il faut que celui-ci ait le focus. Généralement, un widget prend le focus lorsque l'on clique dessus. Les événements peuvent ensuite être traités par une fonction.

Pour définir un type d'événement auquel on souhaite réagir, on utilise une chaîne de caractères qui commencera par le caractère « < » et finira par le caractère « > ». Entre ces signes, on indiquera le type d'événement auquel on veut réagir :

Type d'événement

Description

ButtonPress

Pression d'un bouton de la souris.

ButtonRelease

Relâchement d'un bouton de la souris.

KeyPress

Pression sur une touche du clavier.

KeyRelease

Relâchement d'une touche du clavier.

exemple :

Événement

Description

<KeyPress>

Pour l'enfoncement d'une touche.

Pour ajouter plus de précision, on peut ajouter un détail en le séparant du type d'événement par un tiret comme ceci <type-détail>. Le détail peut être un bouton de souris en particulier. Dans ce cas on met un chiffre de 1 à 5 ou une touche particulière.

Événement

Description

<ButtonPress-1>

Clic gauche.

<KeyPress-a>

Pression sur la touche 'a'.

On peut également préfixer le type d'événement avec un modificateur, ce qui va permettre d'avoir des choses complexes comme un clic avec la touche alt enfoncée.

Les modificateurs utilisables sont :

Modificateur

Description

Control

La touche Control sera pressée.

Shift

La touche Shift sera pressée.

Alt

La touche Alt sera pressée.

Les différents boutons de la souris B1, B2, B3, B4 et B5 :

Modificateur

Description

Double

Double clic.

Triple

Triple clic.

Quadruple

Quadruple clic.

exemple :

Événement

Description

<Control-Alt-Double-ButtonPress-1>

Faire un double clic pendant que les touche Alt + Ctrl sont enfoncées

<B1-KeyPress-Alt_L>

Appuyer sur la touche Alt de gauche pendant que le bouton de gauche de la souris est pressé.

Remarquez que l'on utilise Alt_L pour indiquer le détail et Alt pour indiquer le modificateur.

Pour lier une fonction à un événement, on utilise la méthode bind(). La fonction qui est liée prend en paramètre un objet de type Event qui contient de nombreux attributs comme le moment de l'événement, sa positon s'il s'agit d'un clic… Pour avoir une meilleure idée de ce que contient l'objet Event, je vous invite à exécuter le code ci-dessous qui affiche le contenu de l'objet Event en fonction des clics ou de l'appui d'une des touches du clavier.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
from tkinter import *
from pprint import pformat
from functools import partial

def print_event(label, event):
    label.config(text=pformat(vars(event)))

root = Tk()
frame = Frame(root, bg='white', height=100, width=400)
entry = Entry(root)
label = Label(root)

frame.grid(row=0, column=0)
entry.grid(row=1, column=0, sticky='ew')
label.grid(row=2, column=0)

frame.bind('<ButtonPress>', partial(print_event, label))
entry.bind('<KeyPress>', partial(print_event, label))
root.mainloop()

Le second exemple affiche trois champs de texte. Lorsque l'on appuie sur la touche Entrée, le focus passe sur le champ suivant.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
from tkinter import *

def change_focus(event):
    current_row = event.widget.grid_info()['row']
    parent = event.widget.master
    next_widgets = parent.grid_slaves(column=0, row=current_row + 1)
    if next_widgets:
        next_widgets[0].focus()

root = Tk()
entry_group = Frame(root)
for i in range(3):
    entry = Entry(entry_group)
    entry.grid(row=i, column=0)
    entry.bind('<Key-Return>', change_focus)
    entry_group.grid(row=0, column=0)

root.mainloop()

Lorsque l'on souhaite ajouter plusieurs fonctions à un même widget, il faut mettre le troisième paramètre de bind() à True sinon toutes les fonctions liées seront remplacées.

Lorsque l'événement se produit, les fonctions sont appelées les unes après les autres sauf si l'une des fonctions retourne la chaîne break. À ce moment-là, aucune fonction liée à l'événement ne sera appelée.

Dans l'exemple ci-dessous, on lie d'abord f1, puis f2. Si l'on presse la touche 'a', f1 retourne break et f2 n'est pas appelée. On remarque également que la fonction du widget qui traite l'événement par défaut n'est pas appelée.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
def f1(label, event):
    label.config(text=event.keysym)
    if event.keysym == 'a':
        return 'break'

def f2(label, event):
    label.config(text=event.keycode)

root = Tk()
entry = Entry(root)
label_1 = Label(root)
label_2 = Label(root)

entry.grid(row=0, column=0)
label_1.grid(row=1, column=0)
label_2.grid(row=2, column=0)
entry.bind('<Key>', partial(f1, label_1))
entry.bind('<Key>', partial(f2, label_2), True) # Sans le True, f2 remplace les autres fonctions liées
root.mainloop()

VII. Organiser son code

L'idée, pour organiser son code, est de créer ses propres widgets en héritant de la classe Frame et d'encapsuler les différents widgets et la logique d'interaction des widgets dans cette classe.

Dans l'exemple ci-dessous, on va créer un widget VotingBox qui permettra d'afficher une question dans un label et différentes réponses possibles dans des boutons.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
class VotingBox(Frame):
    def __init__(self, *args, question='', options=None, **kwargs):
        Frame.__init__(self, *args, **kwargs)
        Label(self, text=question).grid(column=0, row=0,
                                        columnspan=len(options))
        self.int_vars = {}
        for num_col, option in enumerate(options):
            self.int_vars[option] = IntVar(self)
            Button(self, text=option,
                   command=partial(self._update_int_var,
                                   option)).grid(column=num_col,
                                                 row=1)
            label = Label(self, textvariable=self.int_vars[option])
            label.grid(column=num_col, row=2)
    def _update_int_var(self, option):
        int_var = self.int_vars[option]
        int_var.set(int_var.get() + 1)
root = Tk()
VotingBox(root,
          question='Que pensez-vous de tkinter ?',
          options=[':-)', ':-|', ':-(']).grid()
root.mainloop()

VII-A. Le widget Canvas

Image non disponible

Bien que le Canvas soit un widget comme les autres, sa complexité et son nombre de méthodes font que nous le voyons dans un chapitre séparé. Le widget Canvas permet de dessiner des formes telles que des lignes, des cercles…, et de les manipuler par la suite. Pour dessiner des formes, on utilise un ensemble de méthodes dont les noms sont préfixés par « create_ » tel que create_rectangle() ou create_line(). Ces méthodes retournent l'id de la forme créée.

Lorsque l'on va créer une forme, il faut lui transmettre des coordonnées pour pouvoir positionner celle-ci et la dimensionner.

Les coordonnées sont passées en paramètres de la façon suivante :

 
Sélectionnez
1.
create_line(x1, y1, x2, y2, ...)

Les coordonnées des points peuvent être regroupées dans un tuple, Tkinter s'en accommodera. Ainsi, les trois lignes ci-dessous sont équivalentes :

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
    create_line((10,10), (50,50), (10, 50))
    create_line((10,10, 50,50, 10, 50))
    create_line(10,10, 50,50, 10, 50)

VII-A-1. Créer des lignes

Pour dessiner une ligne sur le Canvas, on utilise la méthode create_line(), puis on passe en paramètres une série de points qui vont être reliés par la ligne. Sur un Canvas, le point en haut à droite a pour coordonnées (0, 0).

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
from tkinter import Tk, Canvas
root = Tk()
canvas = Canvas(root, background="white")
canvas.create_line((10,10), (50,50), (10, 50))
canvas.grid()
root.mainloop()

Lorsque l'on trace une ligne, on peut définir la couleur et la taille de celle-ci avec respectivement les options fill et width.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
from tkinter import Tk, Canvas
root = Tk()
canvas = Canvas(root, background="white")
canvas.create_line((10,10), (50,50), (10, 50), fill='red', width=2)
canvas.grid()
root.mainloop()
Image non disponible

On peut également mettre des flèches au bout de notre ligne avec l'option arrow. Cette option peut prendre trois valeurs : first, last ou both pour dessiner respectivement la flèche au début, à la fin ou aux deux extrémités de la ligne.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
from tkinter import Tk, Canvas
root = Tk()
canvas = Canvas(root, background="white")
canvas.create_line((10,10), (50,50), (10, 50), arrow="first")
canvas.grid()
root.mainloop()
Image non disponible

VII-A-2. Créer des rectangles

la méthode create_rectangle() prend en paramètres deux couples de coordonnées :

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
from tkinter import Tk, Canvas
root = Tk()
canvas = Canvas(root, background="white")
canvas.create_rectangle((10,10), (50,50))
canvas.grid()
root.mainloop()
Image non disponible

Par défaut, le carré n'a pas de fond, mais on peut lui en donner un en passant une couleur à l'option fill.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
from tkinter import Tk, Canvas
root = Tk()
canvas = Canvas(root, background="white")
canvas.create_rectangle((10,10), (50,50), fill='red')
canvas.grid()
root.mainloop()
Image non disponible

La taille de la bordure peut être modifiée avec l'option width et la couleur avec l'option outline :

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
from tkinter import Tk, Canvas
root = Tk()
canvas = Canvas(root, background="white")
canvas.create_rectangle((10,10), (50,50), width=2, outline='green')
canvas.grid()
root.mainloop()
Image non disponible

VII-A-3. Créer des ovales

La méthode create_oval() permet de dessiner un ovale. Elle prend en paramètres deux points et dessine un ovale dont le périmètre est englobé dans les coordonnées données. À l'instar du rectangle, on peut définir les paramètres fill, width et outline.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
from tkinter import Tk, Canvas
root = Tk()
canvas = Canvas(root, background="white")
canvas.create_oval((10,10), (50,50), width=2, outline='green')
canvas.grid()
root.mainloop()
Image non disponible

VII-A-4. Créer des arcs

La méthode create_arc() permet de tracer un arc délimité entre deux angles. Elle prend en paramètres deux points représentant un rectangle dans lequel l'arc sera englobé.

Le paramètre extent permet de définir l'angle de l'arc en degrés. Le paramètre start permet de choisir où commence l'arc. La valeur est à donner en degrés, de 0 à 360 avec la signification suivante :

  • 0 ou 360 degrés est positionné comme l'aiguille d'une montre à 3 heures ;
  • 90 degrés est positionné comme l'aiguille d'une montre à midi ;
  • 180 est positionné comme l'aiguille d'une montre à 9 heures ;
  • 270 est positionné comme l'aiguille d'une montre à minuit.

Il y a également trois styles que l'on peut appliquer sur les arcs :

  • arc - seul le périmètre de l'arc est tracé ;
  • pie slice - idéale pour dessiner les graphiques en camembert ;
  • chord - le même arc que celui de Robin des bois, une ligne relie les deux extrémités de l'arc entre elles.
 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
from tkinter import Tk, Canvas
root = Tk()
canvas = Canvas(root, background="white")
canvas.create_arc((10,10), (50,50), fill='red',
                  start=0, extent=90, style='pieslice')
canvas.create_arc((80,80), (130,130),
                  start=0, extent=90, style='arc')
canvas.create_arc((10,80), (50,130), fill='green',
                  start=0, extent=90, style='chord')
canvas.grid()
root.mainloop()
Image non disponible

VII-A-5. Créer des polygones

On donne une série de points et Tkinter tracera un polygone en passant par tous les points donnés. La méthode create_polygone() prend les mêmes arguments que la méthode create_rectangle().

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
from tkinter import Tk, Canvas
root = Tk()
canvas = Canvas(root, background="white")
canvas.create_polygon((10,10), (10,50), (50,50), (50,10), fill='red')
canvas.create_polygon((10,50), (50,50), (50,10), (100, 100), fill='orange')
canvas.grid()
root.mainloop()
Image non disponible

VII-A-6. Interagir avec les objets du Canvas

Lorsque vous utilisez les méthodes de type create_*, le Canvas va retourner l'identifiant de l'objet créé. On va ensuite pouvoir utiliser cet identifiant pour pouvoir modifier l'objet avec itemconfig() ou lire ses propriétés avec itemcget()

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
from tkinter import Tk, Canvas
from functools import partial
def update_item(canvas, item_id):
    """
    Change la couleur de l'item à rouge s'il 
    est bleu et vice versa.
    """
    fill = canvas.itemcget(item_id, 'fill')
    if fill == 'red':    
        canvas.itemconfig(item_id, fill='blue')
    else:
        canvas.itemconfig(item_id, fill='red')
root = Tk()
canvas = Canvas(root, background="white")
rectangle_id = canvas.create_rectangle((10,10), (50,50), fill='red')
button = Button(root, text="click", command=partial(update_item,
                           canvas, rectangle_id))
canvas.grid()
button.grid()
root.mainloop()
Image non disponible

VII-A-7. Avoir des événements sur les objets du Canvas

On peut demander à un objet du Canvas d'écouter des événements via la méthode bind(). Celle-ci s'utilise comme la méthode bind() des widgets.

Les événements écoutables sont Enter, Leave, ButtonPress, Motion et KeyPress.

La fonction qui sera exécutée va recevoir en premier paramètre un objet event

qui contient le Canvas dans l'attribut widget.

Pour savoir quel objet du Canvas est concerné par l'événement, il y a deux solutions :

faire en sorte que l'id de l'objet soit passé en paramètre de la fonction utilisée dans bind() ;

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
def on_enter(item_id, event):
    event.widget.itemconfig(item_id, fill="red")
canvas.tag_bind(item_id, '<Enter>', partial(on_enter, item_id))

ou utiliser la méthode find_closest() du Canvas qui retourne la liste des items les plus proches d'une position donnée.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
def on_enter(event):
    for item_id in canvas.find_closest(event.x, event.y)
        event.widget.itemconfig(item_id, fill="red")
canvas.tag_bind(item_id, '<Enter>', on_enter)

Dans l'exemple ci-dessous, le rectangle se colorie en orange quand le pointeur de la souris entre dedans, et en rose quand celui-ci en sort :

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
from tkinter import Tk, Canvas, Label
from functools import partial
ENTER = '7'
LEAVE = '8'
def change_color_on_enter_or_leave(event):
    canvas = event.widget
    item_ids = canvas.find_closest(event.x, event.y)
    for item_id in item_ids:
        if event.type == ENTER:
            canvas.itemconfig(item_id, fill="orange")
        elif event.type == LEAVE:
            canvas.itemconfig(item_id, fill="pink")
root = Tk()
canvas = Canvas(root, background="white")
label = Label(root)
rectangle_id = canvas.create_rectangle((10,10), (50,50), fill='red')
canvas.tag_bind(rectangle_id, '<Enter>', change_color_on_enter_or_leave)
canvas.tag_bind(rectangle_id, '<Leave>', change_color_on_enter_or_leave)
canvas.grid()
label.grid()
root.mainloop()
Image non disponible

VII-A-8. Appliquer des tags sur les objets du Canvas

On peut donner des étiquettes, appelées tags, aux objets du Canvas. Cela va permettre de manipuler des groupes d'objets. On peut néanmoins utiliser la fonction find_withtag() pour récupérer tous les tags d'un item donné.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
19.
20.
21.
22.
23.
24.
25.
from tkinter import *
from functools import partial
ENTER = '7'
LEAVE = '8'
def change_color_on_enter_or_leave(item_id, event):
    canvas = event.widget
    if event.type == ENTER:
        canvas.itemconfig(item_id, fill="orange")
    elif event.type == LEAVE:
        canvas.itemconfig(item_id, fill="red")
root = Tk()
canvas = Canvas(root, background="white")
label = Label(root)
for x in range(0, 200, 50):
    for y in range(0, 200, 50):
        item_id = canvas.create_rectangle((x, y), (x + 40, y + 40),
                                                                fill='red', tag='rectangle')
for item_id in canvas.find_withtag('rectangle'):
    canvas.tag_bind(item_id, '<Enter>', 
                               partial(change_color_on_enter_or_leave, item_id))
    canvas.tag_bind(item_id, '<Leave>',
                               partial(change_color_on_enter_or_leave, item_id))
canvas.grid()
label.grid()
root.mainloop()

VII-B. Les animations

Pour faire des animations, on va utiliser la méthode after() qui va demander à la boucle d'événements de Tkinter d'exécuter une fonction au bout d'un certain temps.

Dans l'exemple qui suit, on va dessiner un carré. Puis on va appeler la fonction move_rectangle() qui va déplacer notre carré de 4 px sur la droite en changeant ses coordonnées. Après avoir fait cela, notre fonction va demander à Tkinter de la réexécuter au bout de 40 ms.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
from tkinter import Canvas, Tk
root = Tk()
canvas = Canvas(root, background="white")
recta_id = canvas.create_rectangle((10,10),(40, 40), fill="blue")
canvas.grid()
def move_rectangle():
    cobords = canvas.coords(rect_id)
    if coords[0] >= 300:
        coords[0] = 10
        coords[2] = 40
    else:
        coords[0] += 4
        coords[2] += 4
    root.after(40, move_rectangle)
    canvas.coords(rect_id, *tuple(coords))
root.after(40, move_rectangle)
root.mainloop()
Image non disponible

VII-C. Le widget Scrollbar

Les Scrollbar sont des widgets permettant de déplacer le cadre de vue d'un autre widget. Ils peuvent être utilisés avec le widget Canvas. On peut choisir l'orientation de la Scrollbar avec l'option orient qui prend en valeur horizontal ou vertical.

Si l'on souhaite qu'une Scrollbar déplace le cadre de vue horizontal d'un widget, il faut passer la méthode xview() du widget à l'option command de la Scrollbar. Il faudra par la suite configurer notre widget pour que son paramètre xscrollcommand pointe sur la méthode set() de la Scrollbar.

Si l'on souhaite manipuler le cadre de vue verticalement, on utilisera respectivement yview() et yscrollcommand à la place de xview() et xscrollcommand.

Dans l'exemple ci-dessous, on va créer un Canvas dont le cadre de vue est de 400 par 400 pixels, mais sa taille réelle est de 1070 par 400 pixels. Une Scollbar horizontale est utilisée pour déplacer le cadre de vue.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
from tkinter import Tk, Scrollbar, Canvas
root = Tk()
canvas = Canvas(root, background="white",
                             scrollregion=(0, 0, 1070, 400),
                             width=400, height=400)
scroll = Scrollbar(root, orient="horizontal", command=canvas.xview)
canvas.config(xscrollcommand=scroll.set)
canvas.create_rectangle((10,10),(60,60), fill="blue")
canvas.create_rectangle((1010,10),(1060,60), fill="blue")
root.columnconfigure(1, weight=1)
canvas.grid(sticky="ew", column=1)
scroll.grid(sticky="ew", column=1)
root.mainloop()

Les Scrollbar peuvent être utilisées avec n'importe quel widget possédant le paramètre xscrollcommand ou yscrollcommand.

Image non disponible

VIII. Conclusion

Ce tutoriel sur Tkinter est maintenant terminé. Vous avez pu voir les principaux widgets de Tkinter, leurs mises en place ainsi que la gestion des événements. Pour ceux qui souhaitent aller plus loin, voici une documentation complète http://infohost.nmt.edu/tcc/help/pubs/tkinter/web/index.html.

Il peut être intéressant de consulter directement la documentation de Tcl/Tk : http://www.vuibert.fr/sites/default/files/ressources-publiques/9782711748785-tdm2.pdf

IX. Remerciements

  • Je remercie la communauté développez.com pour les ressources mises en place, qui permettent à chacun d'apprendre et de cultiver sa curiosité. Je remercie particulièrement deusyss, f-leb et lejimi pour la relecture technique de cet article et FRANOUCH pour la relecture orthographique.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2016 Vincent Maillol. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.